Août Jam (Dolomites)

Marmolada – Punta d’Ombretta (3247 m n. m.) – Via Don Quixote (VI° /VI°, A0; 950 m)

donquixote_foto

Après un long moment la météo semble bonne et les montagnes, trois jours avant le week-end, c'est à dire. aucun orage. Notre objectif est le moyen le Don Quichotte dans le mur sud de la Marmolada. Si quelqu'un se soucie, après ce que nous avons grimpé, une brève description de la géologie trouverez à la fin du poste.

Le vendredi soir, nous partons avec Adam, Buri Honza Plock.

img_3414

Buri s Honzou se ubytují na chatě a pomohou nám s věcmi k nástupu. Hned na začátku se nám podaří špatně nastoupit, protože cesta přes komín ubíhající vlevo vzhůru nevypadá moc lákavě. Začneme tedy moc vpravo a pak se komplikovaně dostáváme do správné linie. Jakmile se nám to povede, prostupujeme první délky celkem rychle. Začíná se šeřit, ale bivakovací plošina je stále v nedohlednu. Orientace podle několika nákresů cesty, které máme, také není snadná. Nakonec skončíme ve štandu ze tří starých skob a nevíme, jestli pokračovat doprava či doleva. Skoby vedou na obě strany. Navíc už je skoro tma. Po krátkém rozhodování vyhrává varianta zůstat a pokusit se alespoň trochu si přes noc odpočinout. Pokračovat za tmy, po vlastním jištění a nejistou cestou by bylo docela riskantní. U štandu je polička na sezení asi tak na půl zadku, takže většinu noci strávíme snahou se na ní alespoň chvíli udržet, abychom pořád neviseli v sedáku. Nakonec si ze smyček udělám i takové „stupátko“ pro nohy, což docela uleví. Ve společném žďáráku, péřovém spacáku a v péřovkách ani není zima, většinou. Se spánkem je to horší. Při sledování pohybu hvězd občas upadnu do spánku, ale jen tak na pár minut. Když jsou po třetí hodině ráno konečně vidět světla prvních čelovek směřujících k nástupům, mám radost a těším se na úsvit.

C'est assez froid et nous ne voulons pas le sac de couchage.

img_3438

Après eux, une pièce fragile et difficile d'indiquer un chemin vers le haut. Ici, nous errons un peu, mais finalement il a frappé Adam correctement. Dernière Chodak la longueur de la rocaille. Heureux que nous nous retrouvons avec un coucher de soleil sur le dessus. La vue est magnifique, faire quelques photos et rapidement descendre, descente en rappel pour capter la lumière.

img_3445

Nombre aucun problème n'est détecté stand et slaňujeme le glacier.

Dolomites actuelles avoir une base en couches géologiques profondes et relativement uniforme de roches métamorphiquesOu cristallin břidlice. En plus de cette base couvre une énorme plaque de roches porphyriques appelé "Bolzanoa '(ignimbrit, tuf un lave) Inséré avec les énormes et de longues périodes d'activité volcanique au cours la surface (Il ya environ 250 millions d'années). Au-dessus sont sablonneux dépôts d'un limon de la rivière lié. Ils sont insérés ensemble avec le calcaire depozity résultant de l'expansion à Mésozoïque mer appelé TéthysQui existait il ya plus de 180 millions d'années. Au fond de la mer avec l'aide de la nouvelle activité volcanique formé un rocher massifs, qui sont progressivement formés jusqu'à aujourd'hui. Dolomite est composé chimiquement le carbonate de calcium un Magnésium. Les roches sont composées de dolomitu contenant 50 – 90% de carbonates, en remplaçant le carbonate de calcium lui-même. Cela affecte les formes des pics des Dolomites, des tours, des corniches ou des plans inclinés. parois rocheuses sont moins résistants érosion gagnant ainsi sa pente et crêtes sur rozeklanosti (source: wikipedia).

Cette entrée a été publiée dans Alpinisme. Ajouter aux favoris permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Connectez-vous avec Facebook

Vous pouvez utiliser ces HTML balises et les attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>